Blanche écume

Vent et marées
Vous qui m’avez tant parlé
Et qui me parle encore
De la puissance de Dieu vibrante dans mon corps.

Sable rocailleux
Au plaisir de mes pieds creux
Forme des trous profonds
À marée basse pour m’enfoncer vers son saint Nom.

Blanche écume
Me caressant sous sa plume
Me renvoie son amour
Et soigne mon âme en me berçant tour à tour…

 

Mélanie Fortin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s